Les deux rives, mes deux rêves conférence-débat"

Durée : 20min 9sec
Postée : 21/04/2013
Chaîne : Culture
Partager | Exporter | Notez

Résultat d'un travail d'un an, ce film, Les deux rives, mes deux rêves, présente le témoignage d'immigrés venus s'installer à Saint-Nazaire. Manière de valoriser l'apport de ces personnes.

 

Les deux rives, mes deux rêves, est un court-métrage de 40 minutes, réalisé par Badre Bellhaja avec des jeunes du quartier de la Bouletterie et la maison de quartier. L'idée est venue en avril 2012, en pleine campagne électorale présidentielle : « Nous voulions valoriser l'immigration, au moment où le discours politico-médiatique tournait autour de l'identité nationale, explique Kader Merniz, animateur de la maison de quartier. De tout temps, la France a toujours eu besoin d'immigrés pour son développement. »

À partir de ce postulat, 7 à 8 immigrés, de différentes générations s'associent au projet. Badre Belhaja, intervenant pour Saint-Nazaire télé, réalisera le film.

Travail de mémoire

C'est un véritable travail de mémoire sur les vagues d'immigration, qui après appel à témoins donne la parole aux intéressés, pour valoriser ces migrations. Cela va commencer par une rencontre avec des Chibanis (anciens Algériens). Des associations, Francitalia, Dubaï dream, le collectif solidarité Algérie vont s'associer au projet, témoignant ou participant à la collecte de témoignages.

Georges Leclaire, fils d'Italien, né à Nantes, choisit d'être Français à 18 ans ; il est envoyé à la guerre d'Algérie. Il rencontre un Algérien de nationalité française, qui avait travaillé à la reconstruction de Saint-Nazaire. Georges, n'ayant pas encore sa carte d'identité s'est alors demandé : « Quel était l'étranger de l'autre ? »

Mouloud Feliachi, formé en Algérie, « arrivé en France en 1976 pour préparer un doctorat », se considère « plus comme un coopérant ». Il est professeur à l'IUT de Saint-Nazaire. Il établit ensuite des collaborations universitaires avec l'Algérie.

La diffusion du film sera suivie d'une conférence-débat « D'hier à demain, itinéraire d'immigrés », avec la présence du sociologue Omero Marionghu. L'événement entre dans le cadre de la semaine d'éducation contre le racisme.

 

Vendredi 22 mars, Les deux rives, mes deux rêves, à 20 h, à Cinéville, entrée gratuite, tél. 02 40 70 35 22.